• Document: Croissance de la cellule végétale
  • Size: 1.06 MB
  • Uploaded: 2018-12-08 19:26:58
  • Status: Successfully converted


Some snippets from your converted document:

UNIVERSITE MOHAMMED V Faculté des Sciences – Rabat Labo de Physiologie et biotechnologie Végétale Croissance de la cellule végétale Année Universitaire 2013-2014 Pr. I. ZAIR Plan I - Croissance végétale Introduction 1- Croissance de la plante 2- Croissance au niveau cellulaire 2-1- caractéristique de la cellule végétale 2- 2- Grandissement ou élongation Cellulaire 2- 3: Croissance de la paroi végétale II - Auxine et croissance cellulaire I - Croissance végétale Introduction Le développement des végétaux supérieurs est sigmoïde . La croissance est toujours associée à un métabolisme actif. 1- La croissance au niveau plante: Ensemble de changements quantitatifs irréversibles qui peuvent se produire au cours de la vie d’une plante. A savoir : - la multiplication des cellules; - le nombre de noeuds; - l’allongement des EN et des racines ; - la multiplication et la croissance des feuilles ; Au niveau des apex caulinaires et racinaires , les cellules se divisent, s'allongent et assurent la croissance en longueur des tiges aériennes et souterraines respectivement http://lesbeauxjardins.com/cours/botanique/8- Anatomie/tissus.htm 2 types de transformations ettroitement imbriquées: - Changmts quantitatifs: augmnt de taille, nombre , volume - Changmts qualitatifs: BV en BF, transformation des cellules d’un tissu pr en donner un autre. Suite à l’activité des bourgeons (points végétatifs), la croissance aérienne se fait souvent du bas vers le haut, avec géotropisme négatif (en opposition à la pesanteur) et phototropisme positif (orientation vers la lumière). http://www.flora-phyto.com/content/g%C3%A9n%C3%A9ralit%C3%A9s La croissance est régulée par un apport continu en éléments nutritifs (substances trophiques élaborées et minéraux absorbés) mais surtout par des phytohormones; substances chimiques synthétisées à très faibles doses ( en microgramme) par certaines cellules végétales. Les substances hormonales agissent sur des cellules spécifiques éloignées de leur lieu de synthèse en stimulant ou en inhibant la croissance. 2- La croissance au nv cellulaire 2-1- caractéristique de la cellule végétale Unité élèmentaire du tissu végétal, un système hautement complexe avec de très vaste surface d’échanges ( énérgie, eau , molécules, ions, etc...) Comme tout être vivant, elle possède son propre cycle de vie: elle se nourrit, grandit, se divise, se multiplie et meurt. Les éléments communs aux deux colorés en bleu: (membrane plasmique, noyau, mitochondries, réticulum endoplasmique, appareil de Golgi, cytosquelette) Différence: - C. Animale: centrosome ( en rouge), - C. végétale : des plastes (en vert), vacuole (en rose) et paroi (en violet) et plasmodesmes . http://www.infovisual.info/01/001_fr.html Des plastes (chloroplastes), vacuole , paroi et plasmodesmes ont des implications importantes sur la tructure et le fonctionnement de la plante entière . http://www.infovisual.info/01/001_fr.html Ces caractèrestiques lui permettent de vivre tout en étant fixée et tributaire de son environnement : une grande vacuole : contrôle la turgescence et résistance aux variations de l'environnement, un rôle de détoxification . Les plasmodesmes: communication avec cellules adjacentes. Les plastes: organites semi-autonomes (ADN plastidial, synthès de protéines (ribosomes), chloroplastes et produits de la photosynthèse. Une paroi squelettique: caractéristiques structurales, échanges intercellulaires, croissance cellulaire. En se différenciant , les cellules acquièrent différentes formes adaptées à leurs fonctions 2- 2- Grandissement ou élongation Cellulaire La croissance des cellules est une spécificité des végétaux; s’effectue à l’intérieur d’un cadre rigide, la paroi composée de polymères glucidiques (de la cellulose et des pectines) Asurée par 2 composantes: - Cce par auxésis : agrdismt , élong des C. - Cce par Méresis : augmentation en Nombre des Cellules Entrée massive d’eau, petites vacuoles fusionnent et forment une grande vacuole occupant 80 à 90 % du volume cellulaire. L’augmentation de la pression de turgescence cellulaire associée à la plasticité pariétale provoque des déformations élastiques et réversibles au niveau de la paroi. l’accroissement en longueur est souvent bcp + important ( 100 – 200 X) que l’accroissement en largeur ( 2- 5 X) ; c’est plutôt une élongation cellulaire. Celle-ci ne se traduit par un amincissement , ni étirement de la parois. Plutôt à une synthèse active des polysaccharides et autres molécules constituant la paroi. • Cet accroissement ne peut s’effectuer qu’au stade paroi

Recently converted files (publicly available):